Sur les aménagements






Citation du journal Le Parisien paru le 23.06.2001

Les riverains seront associés au réaménagement des boulevards

Cars de tourisme

BONNE NOUVELLE pour les riverains des boulevards Rochechouart et Clichy (IX e -XVIII e ).
 Hier, à l'occasion d'une réunion technique organisée en préfecture de police sur la question du stationnement des cars de tourisme dans le quartier, la Ville s'est engagée à associer le collectif des riverains à la réflexion sur le réaménagement du site. Ils participeront ainsi la semaine prochaine à un groupe de travail sur la question avant d'assister à la grande réunion prévue sur le sujet le 3 juillet. Hier matin, le collectif des riverains a profité de la réunion tenue par la préfecture de police pour demander une présence quasi permanente des policiers sur les boulevards. Même si les habitants ont noté une amélioration depuis trois semaines grâce à une présence accrue des services de police, les cars de tourisme se montrent encore très envahissants, ne respectant pas vraiment la réglementation leur interdisant de stationner sur les boulevards au pied de la butte Montmartre. « Certains se contentent d'aller dans les rues adjacentes : rue d'Amsterdam, avenue de Clichy... » remarque Jacques Daguenet, conseiller de Paris et président du collectif des riverains.

Le Parisien

La concertation mise en place à cette occasion, a été exemplaire par divers aspects même si toutes les remarques pertinentes des riverains n'ont pas été prises en compte.

« La place Blanche est redevenue un parking sauvage »

 

L.P. | 31.10.2003

COMME tous ses voisins , Jean-Paul Marolla, habitant du boulevard de Rochechouart (XVIII e ), est à la fois satisfait et déçu par certains aménagements. A commencer par le revêtement de couleur sable : « Il est très taché et la saleté semble impossible à nettoyer, contrairement à ce qui nous avait été annoncé. Le nombre de poubelles est insuffisant et elles ne sont pas assez visibles, aussi le sol reste souvent jonché de débris divers. » S'il ne fait pas partie des gens qui imaginaient des boulevards totalement exempts de cars de tourisme, il avoue qu'il y a des périodes où les abus sont importants. « Mais ils peuvent être réglés en faisant le point avec le commissaire... » Mais ce qui le fâche vraiment, c'est l'impression de n'avoir pas été écouté. « La Ville n'a pas tenu compte de nos observations pour l'aménagement de la place Blanche par exemple. La demi-lune centrale est inutile et la place est redevenue un parking sauvage pour les cars. Nos propositions de feux décalés pour les bus n'ont pas été retenues ; du coup, la circulation pose problème à certains endroits... » Pour la seconde phase des travaux, les habitants aimeraient qu'il y ait une concertation, seule garantie pour eux d'éviter les erreurs de conception. « Nos propositions ne sont pas irréalistes. La preuve, le feu décalé de la place Blanche pour les bus qui tournent dans le IX e fonctionne parfaitement. On nous avait pourtant dit que c'était impossible à faire... Il y a dans cette seconde tranche des choses qui nous paraissent absurdes, comme la banquette d'arrêt d'autobus de la place Pigalle ou encore le rétrécissement du terre-plein autour du métro Anvers. »









Réagir


CAPTCHA