Les riverains en lutte

Fatigués des excès des autocaristes et désireux de redonner aux boulevards une atmosphère de convivialité, les riverains s'organisent dans le cadre d'un collectif puis d'une association loi 1901 : le collectif des riverains des boulevards Clichy Rochechouart.
Les riverains multiplient les initiatives de sensibilisation par des distributions de tracts, des communiqués de presse, des rencontres avec d'autres associations et les débats avec les chauffeurs.



Quelques actions symboliques sont plus marquantes encore, telles que celles visant à faire respecter la règlementation du stationnement par les autocars, l'inauguration d'une piste cyclable, l'exposition de plus de 100 panneaux rouges sur les fenêtres des immeubles avec l'inscription : Non aux autocars.
Trois fêtes des boulevards en juin 1998, 1999 et 2000 contribuent à promouvoir le renouveau des boulevards et ponctuent les avancées de la règlementation : limitation du nombre de places de 150 à 50, (en 99) puis interdiction totale du stationnement (en 2000), avec une simple aire de dépose devant le lycèe Decour.








Réagir


CAPTCHA